Les écrins de nos millésimes, un travail d’orfèvre

16/04/2021

La Perle des Dieux a à coeur de sublimer le savoir-faire entourant l'univers de la sardine.
C'est ainsi que nous vous révélons les étapes de conception de nos boîtes millésimées, véritable objet de collection, qui ouvre l'appétit et enchante nos pupilles. 

1) L’ensemble de l’entreprise partage ses idées pour inspirer Delphine Cossais et Coralie Joulin à propos des nouvelles aventures de nos égéries. Temps fort fédérateur de l’année, c’est l’occasion de donner la parole à chacun et d’imaginer ensemble le millésime de demain. L’exercice requiert beaucoup d’attention puisqu’il s’agit d’imaginer une création qui se marie subtilement avec celles des années précédentes afin de créer une belle unité tout en racontant une histoire différente avec des teintes variées.

Quelques mois plus tard, c’est le moment tant attendu. Après des semaines de travail les deux artistes viennent nous dévoiler leurs tableaux débordant d’imagination. Le moment se veut particulier, presque chargé en émotion lorsque Delphine et Coralie dévoilent tour à tour leurs œuvres, narrant ainsi les histoires des égéries, révélant les noms de leurs créations et racontant tout leur savoir-faire, montrant des esquisses, expliquant leur réflexion ou encore les techniques de peinture utilisées. Les yeux brillent et l’enthousiasme prend le dessus, les sardines millésimées représentent plusieurs décennies de savoir-faire prêtes à être magnifiées… Parmi ces œuvres se cachent ainsi les deux écrins de demain ! Dès lors les votes sont ouverts et les salariés choisissent individuellement le tableau qui les séduit le plus. Les heureux élus sont ensuite envoyés avec soin chez notre photographe.

3) Une fois prise, la photo est transmise à fabricant de boîtes métalliques qui appose le visuel du tableau sur un gabarit digital. Cela lui permet de visualiser à quoi ressemblera la boîte finale du millésime.

S’en suivent plusieurs échanges pour optimiser le rendu en restant fidèle au tableau d’origine. On travaille la jupe de la boîte (les côtés) en déclinant des motifs du tableau puis on y ajoute toutes les mentions légales et ingrédients jusqu’à la validation définitive du visuel.

Nous nous rendons ensuite chez notre imprimeur métal lors du lancement de l’impression définitive des boîtes. C’est une étape très importante et minutieuse qui nous permet de bien caler toutes les couleurs qui sont vérifiées à la loupe, c’est aussi le moment d’ajuster une dernière fois les contrastes, la luminosité, ce qui nous permet d’optimiser le résultat. Une fois que nous validons les réglages, l’impression définitive est lancée. Ce sont d’abord des grandes feuilles métalliques plates qui sont imprimées avant d’être formées/pliées en boîtes telles que nous les connaissons.

6) Les écrins n’attendent plus que leurs résidentes qu’elles accueilleront dès la fin de l’été puis ils seront précieusement entreposés au moins six mois avant d’être mis en boutique en avril l’année suivante.

Le saviez-vous ?

Toute la réalisation du visuel d’un millésime nécessite presque 18 mois de travail de l’idée à la sortie du millésime en boutique.
Par exemple pour les millésimes sortis en mars/avril 2020, le brief des artistes a été fait en novembre 2018.


Retrouvez dès à présent nos sardines millésimées 2020